Main menu

ylakuva

Ce que vous devriez savoir sur les bactéries lactiques!

Avant d’acheter des préparations de bactéries lactiques, vous devez toujours vérifier ceci:

 

1. L’origine des bactéries. Sont-elles d’origine humaine ou sont-elles issues de l’industrie laitière?

 

2. Puissance:

- Minimum 10E9 cfu/g/ par souche.

- Le pourcentage (e.g. 1.5%) n´indique rien si la puissance est inconnue.

- 10E11 cfu/g n’est pas possible car les bactéries sont instables à cette puissance. De plus la manipulation est impossible et trop coûteuse pour la commercialisation.

- S'il y a moins de 10E8 cfu/g, nous vous recommandons d’acheter des yaourts car le taux de bactéries y est tout aussi faible.

 

3. Stabilité.

- Si le produit est trop concentré (au-delà de >10E9 cfu/g), faire attention car pour qu’une bactérie soit stable, il faut que la température soit inférieure à -30°C.

- Les bactéries de moins de <10E8 cfu/g sont stables, mais seulement efficaces que si vous en prenez plus de 10 g par jour.

- Si le produit contient la lettre E vous pouvez être sûr que les bactéries ne sont pas stables dans la concentration donnée. Ceci s’applique à la plupart des bactéries laitières.

- Le processus de fabrication des comprimés détruit 95% des bactéries. Ceci est dû à la pression et à la température.

- Les emballages blisters détruisent 80% des bactéries. Ceci est dû à la chaleur créée pendant le processus de conditionnement.

 

4. Support: prébiotique ou probiotique?

- Le support doit être le plus simple possible.

- Trop de substances mènent à un effet-tampon ou amortisseur, et le produit n’est plus aussi

efficace.

-L’interaction entre les bactéries et le support doit être testée en rapport avec le niveau du pH et l’effet du produit.

- Les vitamines et les bactéries sont incompatibles.

- Le mélange ne nécessite pas de carbohydrates "in vivo" mais seulement "in vitro".

- L’humidité relative (rH) doit être en-dessous de 4%, sinon les bactéries ne survivront pas.

- L’inuline devrait être évitée car, si elle augmente la croissance des bactéries de type bifido, elle augmente aussi la croissance des bactéries pathogènes (E.coli).

 

5. Le fabricant doit il avoir des résultats de tests montrant:

- L’impact des bactéries sur le support "in vivo" et "in vitro"

- La stabilité "in vivo" et "in vitro"

- Que les bactéries produisent de l’acide lactique, des interférons, des interleukines, del’H2O2, des antibiotiques naturels etc...

- A noter que beaucoup de fabricants se réfèrent à des tests qu’ils ont effectué en utilisant des mélanges à forte concentration, mais diluent leur produit avant de les lancer sur le marché.

- La stabilité doit être assurée et contrôlée pendant tout le processus de fabrication.

 

6. Les bactéries ont-elles été enregistrées selon l’accord de Budapest de 1977 comme l’exige la loi?

Certains fabriquent des mélanges. Nous, nous faisons de VRAIS PRODUITS!

Le Saccharomyces cerevisiae sp. boulardii